La thébaïde ébahie

info@execho.info12 juillet 2020 - ::

Voyage à reculons

Voyage à reculons

… Tout à coup un frottement assez violent se fit sentir. La quille du Comte racla le sable, et les roues, redoublant d'efforts, l'entraînèrent au-delà du bas-fond.

- Sauvés, s'écria Jacques.

- En effet, lui répondit le capitaine ; mais une demi-heure plus tard, nous y serions restés ! Maintenant, nous voilà parés.

- Entends-tu bien, Jonathan, nous voilà parés !

- En ce cas, allons nous fourrer au lit, répliqua Jonathan ; et remarque que fourrer est le mot propre, puisqu'il s'agit de glisser dans un tiroir de commode.

- C'est ce qui en fait le charme, Jonathan !

Sur ce, ils descendirent dans le salon où quelques voyageurs avaient déjà pris place ; les parois de ce salon étaient entourées par des banquettes rouges : autrefois s'ouvraient de larges niches sous lesquelles on n'a qu'à s'introduire horizontalement, et à s'endormir au milieu des gémissements des boiseries et du craquement des bordages.

Une heure après, une violente secousse les jetait tous les deux hors de leur cadre, et Jonathan se trouvait assis sur la figure d'un vieux marin étendu le long de la banquette inférieure. Du reste, ce digne fils d'Amphitrite ne bougea et ne se réveilla pas.

- Qu'est-ce donc ? s'écria Jonathan en quittant son nouveau siège un peu rugueux.

- Nous touchons, fit Jacques.

- Nous voilà échoués, s'écria-t-on du dehors.

- Malédiction ! dit le capitaine, en quittant précipitamment sa cabine. En voilà pour toute la nuit ! nous ne nous relèverons qu'à la marée prochaine !

- Bon ! expliqua Jonathan ; douze heures de retard !

Jacques s'élança sur le pont ; le Comte était parfaitement ensablé, et s'inclinait sur la gauche de bâbord, expressions techniques qui allèrent au coeur de Jacques. Au fond, il ne se sentait aucunement désolé d'avoir échoué !

Le capitaine avait compté sans la passe du Pellerin, après avoir franchi si habilement celle de l'Indret ; mais l'eau était assez basse pour qu'il dût renoncer à tout espoir de relever son navire avant la marée du matin ; il donna donc l'ordre d'éteindre les feux en partie, et des torrents de vapeur s'échappèrent. La nuit fort obscure permettait à peine d'apercevoir les rives voisines. Jacques resta quelque temps sur le pont cherchant à percer les ténèbres ; mais il ne tarda pas à rejoindre son compagnon, qui avait regagné sa niche, en franchissant le vieux marin toujours endormi.